Histoire de l’APSE

L’APSE a été créée en 1998 en réponse à la demande récurrente de diplômés du cycle de formation continue de Sciences-Po « Diagnostic sociologique et stratégie de changement », de disposer d’un espace post-formation permettant d’entretenir des liens favorables à la constitution d’un réseau dont la finalité est d’actualiser les connaissances sociologiques des professionnels et d’informer les acteurs académiques des pratiques inédites relevant d’un sociologie appliquée ou nourries de sciences sociales.

L’émergence de cette demande est liée à l’évolution de cette formation, devenue diplômante en 1991, et s’affichant plus « professionnalisante ». Des étudiants du DESS « Politiques d’entreprise en développement social et emploi » de l’I.E.P. se sont joints progressivement à la démarche.

Le projet initial, formulé par Renaud Sainsaulieu, consistait à soutenir l’émergence d’un nouveau métier de « sociologue d’entreprise praticien », pouvant, à terme être reconnu comme tel sur le marché du travail. Il insistait ainsi sur « l’affirmation de l’identité de professionnels en sociologie de l’entreprise » (statuts de l’APSE) et sur « l’échange de pratiques et l’élaboration de référentiels théoriques » pour parvenir à cette fin.

L’association a connu trois périodes de développement :

  • De 1998 à 2001, sous la présidence de Christine Dupré, diplômée du cycle de formation continue, et de R. Sainsaulieu, vice-président : lancement de diners-débats et des ateliers d’échanges de pratiques « Pratiques d’intervention du changement », création de la revue Sociologies Pratiques et lancement d’un site web.
  • De 2002 à 2005, sous la présidence de Geneviève Dahan-Seltzer, enseignante et consultante : poursuite des conférences et ouverture à des collaborations avec d’autres associations : le CIRFIP : (Centre International de Recherche, de Formation et d’Intervention en Psychosociologie) et l’AISLF (Association Internationale des Sociologues de Langue Française).
  • De 2006 à 2011, sous la présidence de Philippe Robert-Tanguy, consultant diplômé du DESS en 1998, la vice-présidence de Marie-Hélène Cabé, diplômée du cycle de formation continue 2000-2001 et de Marc Uhalde  enseignant-chercheur: réflexion sur le projet associatif qui vise alors à faire connaître et valoriser la contribution de la sociologie aux réflexions, aux décisions et aux processus de changement mis en œuvre dans l’espace économique, développement des conférences-débats, des journées d’études, ouverture vers des publics plus larges et plus diversifiés, des réseaux professionnels et associations (Association des anciens Sciences-Po, AFS, Université de Paris Dauphine, Université de Paris 13, Université de Versailles Saint-Quentin…).
  • De 2011 à 2015, sous la présidence de Marie-Hélène Cabé, sociologue-intervenante et enseignante, diplômée du cycle de formation continue 2002-2001 et l’action du bureau, Pascal Thobois, Florence Osty, Jacques Viers, Catherine Skiredj-Hahn : consolidation et développement du projet associatif, structuration et élargissement de l’espace de rencontres et de débats par des cycles de conférences débats, des rencontres avec un auteur, mise en place de cafés socios, diversification des journées d’étude, animation d’un réseau de professionnels autour de nouveaux espaces de rencontres, de groupes de travail, d’un séminaire d’été, événement Pause, ouverture d’un espace de professionnalisation à l’intention de sociologues professionnels ou de professionnels mobilisant des compétences en sciences sociales et élargissement des partenariats,(Université de Paris Dauphine, ESCP, IAE Paris, AFCI).
  • Depuis 2015, sous la présidence de Grégory Lévis, sociologue intervenant et enseignant-chercheur à l’université Paris 8, l’association poursuit son développement et cherche à renouveler ses activités pour être au plus près des attentes des différents publics de l’APSE : sociologues praticiens et chercheurs mais également de plus en plus d’acteurs issus du monde de l’entreprise à la recherche d’alternatives et de sens face aux évolutions contemporaines du monde du travail.