Projet associatif

Depuis 1998, l’APSE a organisé plus d’une centaine de conférences débats, une quinzaine de journées d’études thématiques, et des évènements en partenariat avec d’autres organismes. L’association s’affirme de plus en plus comme un cœur de réseaux où sont travaillés et discutés les éléments fondamentaux d’une posture critique, réflexive et constructive en matière de gestion et d’intervention, par des professionnels utilisant la sociologie.

Depuis 2012 :

  • Les conférences-débats réunissent chaque mois plus d’une soixantaine de participants d’échanger sur des thèmes de l’actualité sociale.
  • Les cafés socio ont permis à plus de 150 personnes.
  • La première journée « Pause : entreprises pressées, salariés sous pression : quelles alternatives sociologiques ? » a rassemblé plus de 250 personnes.
  • Les dernières journées d’études en partenariat avec l’AFCI et Sciences Po centrées sur « Le travail durable ? Comment gérer les âges en entreprise », « Changer de regard : quand les entreprises et les sciences sociales se rencontrent » et « Parole au travail, parole sur le travail » ont mobilisé près de 200 personnes à chaque fois.
  • Centrée sur un thème plus pointu, une journée d’étude qui s’est tenue le 10 octobre 2013 sur le thème « Quand la sociologie devient intervention » a mobilisé plus de 80 participants.

Des publics aux origines de plus en plus variées participent aux activités de l’APSE :

  • Dirigeants, managers opérationnels, professionnels des ressources humaines et autres fonctions supports, consultants internes et externes, syndicalistes…
  • Grandes entreprises privées ou publiques, cabinets conseil, associations, administrations, collectivités territoriales…

Les adhérents de l’APSE présentent un profil diversifié en termes de :

  • formation aux sciences sociales et pluralité des référentiels,
  • position professionnelle : interne ou externe à l’entreprise,
  • pratique professionnelle : opérationnelle, fonctionnelle, intervenante,
  • attentes : échanges professionnels, développement de connaissances et de compétences d’intervention, ouverture sur des réseaux.